Albert Hirsch

Albert Hirsch, La Désinvolte, 2016, Acier, 240 x 280 x 258 cm.

 

Ce qui, depuis 35 ans, caractérise l’apport singulier d’Albert Hirsch à la sculpture contemporaine c’est son interrogation intense du matériau.
C’est celui-ci qui conditionne la production des formes, impose les techniques de mise en œuvre, établit chaque fois un rapport nouveau à l’espace. A la fin des années 60 l’artiste utilise le polyester qui permet des formes d’envol dont la blancheur et la légèreté enchantèrent René Char. Le poète écrivait à propos du travail de cet artiste qu’il aimait, disait-il, « gravement et profondément » : « Comment faire du mobile avec ce qui se dérobe à l’espace en s’y insérant et doué d’une nature statique ?... Ce qui est exprimé ne se durcit pas dans sa forme et s’éploie dans notre affectivité. Question et réponse forment un corps entier en pleine occultation permanente. Jeu fou, jeu naturel, jeu sublime. »


Maurice Benhamou
 

Onglet global

Oeuvres
Peintures: 
Albert Hirsch, 2 "sculptures plates », papier, 2013
Albert Hirsch, Sans titre, acrylique sur toile, 2010, 80 x 60 cm
Albert Hirsch, Sans titre, acyclique sur toile, 2010, 80 x 60 cm
Sculptures: 
Albert Hirsch, La Désinvolte, 2016, Acier, 240 x 280 x 258 cm
Albert Hirsch, La Désinvolte, 2016, Acier, 240 x 280 x 258 cm
Albert Hirsch, Deux traits de lumière, 1993, Maurepas, Acier, 700 x 250 x 30 cm
Albert Hirsch, Ardoises, 2004-2005
Albert Hirsch, La désinvolte
Albert Hirsch, Relief, Ardoise, 2004, 220 x 145 x 7 cm
Albert Hirsch, Relief, ardoise, 2003, 70 x 50.3 cm